Tiphaine Guiran – Josefina #31

Tiphaine Guiran – Josefina #31

Tiphaine a travaillé en tant que mannequin et consultante de mode à Paris. Sur un coup de tête, elle quitte la capitale pour s’installer dans sa Provence natale. Sa vie se transforme dans ce joli havre de paix lorsqu’elle retrouve sa machine à coudre et ses tissus, et créée sa marque de vêtements. Elle propose des pièces artisanales et très colorées qui réchauffent un dressing. Début 2021, elle est devenue maman d’une petite Louise. Tiphaine est notre Josefina du mois de septembre.

 

 

Vous êtes mannequin, et depuis peu, créatrice de vêtements ; pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

 En sortant d’école de modélisme à Paris j’ai d’abord créé une première marque de vêtements que j’ai arrêté pour me consacrer au mannequinat et au stylisme pour d’autres marques pendant quelques années. C’était très formateur, j’ai pu baigner dans le milieu et rencontrer pleins de personnes très inspirantes. Seulement, depuis un moment, j’avais envie de retourner vivre dans le sud où j’ai grandi, et avec le confinement et ma grossesse, ça a accéléré les choses, on a franchi le pas. On est parti sur un coup de tête, je n’avais pas prévu de remonter une marque, c’est venu très organiquement, comme une évidence. J’ai commencé à faire quelques prototypes, je les ai postés sur mon compte Instagram et c’est parti !

Comment vous est venue l’idée de créer votre propre ligne de prêt à porter ? 

J’ai déjà un peu répondu, c’est venu très naturellement, je me suis remise derrière les machines avec des tissus que j’avais chiné et c’est parti comme ça. J’étais enceinte et j’avais besoin de vêtements confortables mais cools, j’ai créé un pantalon stretch à motif léopard et je ne l’ai pas quitté de toute ma grossesse. J’ai également créé des ensembles top-pantalon car j’en cherchais depuis longtemps sans succès. Petit à petit, j’ai compris que j’avais quelque chose de nouveau à apporter et qu’il y avait un réel engouement autour de mes créations, alors je me suis lancée à temps plein dans la création de la marque.

Quel type de vêtements créez-vous ? Quelles sont vos inspirations pour vos collections ?

Le confort est vraiment ma ligne conductrice, je ne supporte plus les jeans taille haute super serrés, et j’adore les coupes et les tombés des vêtements de sport, d’intérieur et de lingerie. J’aime aussi le vestiaire masculin, les coupes oversized, pour casser le côté moulant des lycras. Je suis en train de travailler sur toute cette partie plus oversized car, jusqu’à maintenant, j’ai fait des pièces très moulantes uniquement. L’été dernier j’étais à Copenhague, j’aime beaucoup le style de là-bas, c’est une grande inspiration. Je reviens de quelques jours à Barcelone, j’aime aussi beaucoup le style des Espagnols aussi, et des Italiennes. C’est frais, coloré, confortable.

Pouvez-vous décrire une journée type de votre quotidien ?

Le matin je dépose ma fille à la crèche, selon les jours je passe voir l’atelier qui fait mes pièces à côté de la maison pour lancer de nouvelles productions. Puis je vais dans mon atelier qui est dans notre jardin. Mes journées à l’atelier sont assez différentes chaque jour, nouveaux prototypes, mails, gestions du site, préparation de shootings, envois des commandes. Pour l’instant je suis toute seule pour tout gérer, c’est très intense, mais je vais m’entourer dans les mois qui suivent pour pouvoir faire grandir le projet. Le midi je déjeune avec mon mec qui travaille aussi de la maison quand il n’est pas à Paris, et parfois je m’impose de petit temps mort pour profiter de la nature autour, ou même me faire une journée plage avec des copines pendant que ma fille est à la crèche ! Le soir on part se balader, ou boire des verres avec des amis dans les villages alentour.

Comment décririez-vous votre style ? Avez-vous des icônes de mode ? 

Mon style est assez changeant, il suit l’évolution de mon mode de vie, depuis que je suis à la campagne par exemple, évidemment je m’habille très différemment qu’à Paris. J’ai envie encore une fois de pièces confortables tout en restant mode. J’aime mixer les imprimer, les couleurs. Je n’ai pas d’icônes en particulier mais je collecte beaucoup d’images d’archives qui m’inspirent, par exemple le compte Instagram Simplicitycity m’inspire depuis toujours pour les coupes et les looks. Sinon souvent je suis super inspirée par looks des grands-mères dans la rue (rires), j’aime leur classe tout en étant confortable, en Espagne surtout, elles sont incroyables !

Quelles ont été vos pièces favorites durant votre grossesse ? 

Mon pantalon Rosy Leopard stretch sans hésiter, des leggins vintages colorés que j’avais et les pulls de mon mec. Quelques robes longues à motifs aussi.

Vous êtes devenue maman il y a peu ; comment trouvez-vous votre équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie de famille ? 

Grande question, je le cherche encore ! Surtout que j’ai lancé ma première collection quand ma fille avait 1 mois, donc j’ai tout fait en même temps, c’est très sportif. Cet été, j’ai ralenti le rythme car j’étais complément vidée, j’avais vraiment besoin de repos. Ce mois de septembre, c’est la grande reprise et je vais justement travailler à cet équilibre.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre rôle de maman ?

La relation incroyable que j’ai avec ma fille, elle me donne tellement de force et de confiance, tout est possible depuis qu’elle est là, c’est fou ! Même si je suis très fatiguée, elle m’oblige à aller droit à l’essentiel, à ne plus partir dans tous les sens. J’avais tendance à commencer plein de choses sans les terminer, à changer tout le temps d’avis. Un enfant, ça vous aide à vivre chaque instant au présent, à s’ancrer et ne plus s’éparpiller.

Do you have any beauty tips for pregnant women? 

Tous les soirs prendre une heure pour soi, s’étirer, méditer, danser, se mettre de la crème, des huiles. Je n’ai jamais pris autant soin que pendant ma grossesse, c’est un moment magique pour la relation avec son corps.

Quel Josefina avez-vous choisi ? Pour quelles raisons ? 

Le Josefina Large Polka Dots en beige, je l’adore !! Trop pratique accroché à la poussette et tellement beau, j’adore l’imprimé et la matière, ça change vraiment de tout ce qu’on a l’habitude, du sac à langer matelassé couleur pastel ; il fait très mode, très vintage aussi.

Que contient votre sac Josefina ?

Toutes les affaires de ma fille Louisa, couches, lingettes, chapeau, jouets, gouter etc

Il y a-t-il des personnes qui vous inspirent en tant que femme et maman ? Pour quelles raisons ?

J’ai lu la biographie d’Agnes B, c’était assez dingue de voir tout ce qu’elle a accomplie quand elle a eu ses jumeaux. Dans un autre style Barbara Hepworth, sculptrice elle aussi ; je ne sais plus combien d’enfants elle a eu mais je me souviens avoir vu des vidéos d’elle en train de sculpter dans son atelier avec tous ses enfants qui jouaient autours, j’ai trouvé ça incroyable. Créer avec ses enfants autour a toujours été ma vision du bonheur. Le fait que ma fille ait passé sa première année à jouer avec les tissus dans mon atelier de couture me remplit de joie, j’ai hâte de pouvoir continuer de créer avec elle !